Jeune Madawan.

DSC_0205

Modèle : Aime comme Madawan de Aime comme Marie

Taille : M

Tissu : Lainage camel de chez Bennytex

Avis sur le modèle : Coupe originale avec son col châle, j’apprécie son côté petite veste qui peut facilement être transformée en gilet douillet !

Envie de le porter : Beaucoup, j’adore sa couleur et il s’accorde bien avec le reste de mes vêtements. Il est parfait pour les beaux jours un peu frais du Printemps.

DSC_0203

Difficultés particulières : Peut être le montage du col au niveau des épaules et du dos mais rien d’insurmontable.

Modifications apportées : Aucune sur cette version

A refaire ? Oui, une version gilet me fait envie mais pour le moment mes deux tentatives ne me satisfont pas… Affaire à suivre !

DSC_0207

L’incontournable commande.

Il y a quelques semaines, je vous présentais en exclusivité le nouveau patron de MLM Patrons, L’incontournable. Au détour du blog de Marisa, une amie a complètement craqué pour sa version en lainage et Liberty qui, cela dit en passant, est effectivement plus que réussie !

LIncontournable-Mlm-patrons-9-800x800

Mon cahier des charges était vite complet : une veste L’incontournable en lainage noir avec empiècements et parementures Liberty dans les tons bleus. J’ai profité de la commande des dernières fournitures de mon Quart Coat chez Stragier pour ajouter dans mon panier les derniers coupons de Mitsi Valeria bleu tant convoités par Mademoiselle.

SONY DSC

SONY DSCSONY DSC

J’ai mis un petit moment à choisir le tissu principal je l’avoue. J’avais en tête plutôt un molleton épais avec de la tenue pour que la veste face plus printanière mais je suis souvent rentrée bredouille… Cécile étant de passage dans mes montagnes, je l’ai emmenée faire un tour chez Indigotex et là j’ai trouvé un magnifique mélangé laine/cachemire noir pour une bouchée de pain ! Vous aurez bien compris que je n’ai pas résisté à la tentation…

SONY DSCSONY DSC

SONY DSC

Pour la réalisation, RAS, comme décrit dans mon article test, ce patron n’est vraiment pas compliqué ! Pour cette réalisation, j’ai rencontré une petite difficulté, tout de même, lors de la pose de la parementure… Lainage et Liberty n’ont pas du tout la même épaisseur du coup ma parementure a tendance à « plisser » un peu à l’intérieur mais ça ne se voit pas, ouf !

SONY DSC SONY DSC

Je n’ai pas particulièrement modifié le patron, j’ai simplement doublé les empiècements des épaules parce que le Liberty seul était trop fin. J’ai par ailleurs sous piqué ma parementure afin de la maintenir en place. Il s’agit en fait de coudre les marges de coutures à la parementure sans coudre l’extérieur. Cela permet à la parementure d’être maintenue vers l’intérieur du vêtement. Cette technique est utilisée, par exemple, pour la veste Michelle de RDC ou encore pour le Quart Coat de Pauline Alice.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Au final, mon amie est ravie de sa nouvelle veste qui me plaît d’ailleurs beaucoup aussi ! Et pour ne rien vous cacher, je lui ai donné envie de s’y mettre… Son petit top est home made 😉

SONY DSC

L’Incontournable – MLM Patrons, taille L


Je profite de cet article pour vous dire que je pars en stage à l’autre bout du monde dans trois petites semaines (avec ma fameuse amie d’ailleurs !) et que du coup, les prochaines cousettes présentées seront un peu plus estivales. N’ayant aucune idée pour le moment du temps dont je disposerai sur place, je m’excuse par avance si ce blog reste silencieux quelques semaines… J’espère cependant pouvoir vous présenter quelques cousettes pendant cette période, ce serait trop dommage de ne pas vous faire profiter des jolis plages et lagons que je vais découvrir ! A très vite donc !

Test incontournable.

Comme je vous l’avais annoncé dans mon précédent article, quelque chose se profilait à l’horizon. En effet, j’ai eu la chance et le plaisir de tester le dernier né de la collection de patrons de Marisa MLM, j’ai nommé L’incontournable.

Pour commencer, je souhaite remercier profondément Marisa qui m’a permis de faire un pas de plus dans le monde de la couture. C’était une grande première pour moi et je trouve cela très gratifiant de savoir qu’une créatrice souhaite connaître notre avis sur son patron avant sa sortie. Quand Marisa m’a proposé ce test fin décembre, je n’étais pas spécialement emballée par le dessin technique parce que ce n’était pas vraiment le type de vêtement que je porte d’habitude mais, cependant, tellement enthousiaste à l’idée de tester un patron, j’ai fait fi de ce détail…

SONY DSC

Alors pour parler un peu plus en détails du patron, j’apprécie sa coupe plutôt courte (mesurant 1,68m, je n’ai ajouté qu’1cm de marges de couture aux ourlets du coup mon rendu un peu « court » peut venir de là), je trouve les découpes des devants très douces et elles ajoutent plein de charme à ce modèle.

SONY DSC SONY DSC

SONY DSC

Ce gilet/veste peut se porter avec ou sans boutons mais j’ai souhaité le fermer par un zip pour lui donner un côté plus veste.

SONY DSC SONY DSC

Je l’ai réalisé dans un lainage type caban bleu foncé qui au final n’est pas vraiment adapté au modèle… Mon tissu est un peu trop lourd du coup le modèle fait un peu « rigide ». Cependant cela correspond bien à l’esprit veste que je recherchai.

SONY DSC SONY DSC

Côté fantaisie, tout est permis avec les empiècements ! J’ai fait simple ici, j’ai seulement surpiqué parallèlement à la couture d’assemblage avec le reste du devant. J’avoue que le rendu me plaît beaucoup !

SONY DSC

Pour rappeler les surpiqûres du devant, j’ai réalisé deux surpiqûres à l’encolure dos et cela permet, en même temps, de bien maintenir la parementure en place.

SONY DSC

Pour être totalement honnête avec vous, je ne sais pas encore vraiment à quelle occasion je porterai ce vêtement qui, comme je vous l’ai dit, ne correspond pas à mes basiques mais je suis contente de l’avoir et je trouve que le résultat est vraiment sympa avec un jeans et une marinière toute simple, par exemple. Je pense que ce modèle est déclinable à souhait et on peut imaginer vraiment beaucoup de versions différentes (passepoilées, empiècement contrastant, matelassage, etc…)

SONY DSCSONY DSC

Je tiens également à vous parler du côté « pratique » de Marisa qui me plaît beaucoup : je ne sais pas si vous l’aviez remarqué mais ses patrons pdf ne nécessitent aucun découpage avant d’être assemblé et il n’est pas nécessaire d’assembler toutes les feuilles ensemble puisque chaque pièce est séparée. Certaines me diront sans doute que nous gâchons plus de papier ainsi mais très franchement je n’en suis pas si sûre et personnellement je trouve ça bien plus pratique de découper mon patron pièce par pièce que sur une surface de 1m2 voire plus… 😉

SONY DSC

J’espère que ma version vous plaît, malgré les photos pas terribles, toujours difficile en intérieur, surtout avec un tissu foncé…

Je vous invite à aller découvrir les versions proposées par les autres testeuses ainsi que par Marisa par ici :

Le Tricomonde de Sophie

Les lubies de Louise

O comme trois pommes

La fée sans baguette

Annie Coton

Petite L

Marisa

L’incontournable – MLM Patrons, taille M

J’aimerai être un oiseau…

…faire cui-cui voler suuuuper haut ! La suite vous la connaissez, n’est-ce pas ? Je vous épargne donc ma culture musicale plutôt douteuse aujourd’hui…

En réalité je suis là pour vous parler d’une de mes dernières cousettes en duo. Comme je vous l’expliquais, j’adore coudre avec mes copines parce qu’on se fixe des challenges toujours un peu plus haut. Quoi de mieux pour progresser rapidement ?! Etant plutôt éloignées géographiquement, ce n’est pas toujours évident de se retrouver pour coudre ensemble… Mais vive la technologie !!! Quand on peut, on essaie de se faire des sessions couture-visio et franchement c’est super chouette, comme si on était côte à côte !

Notre dernier projet en date, donc, était la veste Eagle de Vanessa Pouzet. Autant vous dire que comme ça à vue de nez on était plutôt confiantes.

SONY DSC SONY DSC

L’une comme l’autre, nous avons littéralement craqué sur la version de La Poule qui est tout bonnement magnifique. Personnellement, je souhaitais réaliser une version courte parce que je savais que j’en aurai davantage l’utilité. Ma copine Cécile quant à elle a choisi de réaliser la version longue, similaire à celle de La Poule.

Mon choix de tissu s’est fait rapidement, je savais qu’il devait être assez fluide pour le tombé, assez lourd aussi mais quand même pas trop (tout à fait facile donc de choisir…!!!). En allant dans mon magasin caverne, j’ai eu le coup de coeur pour un superbe jersey, plutôt fin mais assez lourd avec un tombé magnifique. Il était juste WAHOU ! Sans aucune hésitation, j’en ai pris 3m, ravie de mon choix pour cette Eagle.

SONY DSC

Une fois mon tissu lavé, ma doublure trouvée et histoire de préparer un peu notre aprem couture, je me suis dit que j’allais jeter un oeil aux explications. Et là, très clairement, la désillusion totale. Je me suis dit « olala mais qu’est-ce que tu vas galérer avec ton tissu super extensible et vivant qui glisse partout ! ».

SONY DSC

Et autant vous dire que ce fut le cas, je n’ai jamais mis aussi longtemps à couper les pièces d’un vêtement, je n’ai jamais utilisé autant d’épingles pour stabiliser mon tissu et je n’ai jamais autant appréhendé un projet couture…

SONY DSC

Au final, je suis on ne peut plus satisfaite du résultat, je trouve mon choix de tissu parfait pour ce modèle et le tombé attendu est au rendez-vous ! Bien entendu, je remercie grandement ma copine Cécile qui m’a bien motivée tout au long de la couture parce que c’était pas gagné… Merci donc pour le soutien et pour ce bon moment partagé ensemble.

SONY DSC

Et sinon, en détails, ça donne ça.

Mon jersey est gris/bleu avec des reflets blancs et ma doublure est un satin antistatique bleu marine (un peu clair sur les photos par rapport à la réalité).

SONY DSC

Pour l’empiècement des épaules, j’ai trouvé un reste de simili cuir noir que j’ai utilisé sur l’envers. Je trouve le résultat plutôt sympathique.

SONY DSC

Au niveau des finitions, même si j’ai eu un peu beaucoup de mal à comprendre comment il fallait procéder pour la doublure du bas, je suis plutôt contente du résultat. Ce n’est pas très régulier à l’intérieur mais après tout, il n’y à que moi qui le vois 😉

SONY DSC

Les finitions des manches sont très appréciables également et je peux aisément les retourner pour les raccourcir.

SONY DSC SONY DSC

En bref, ce projet était tout de même assez ambitieux : première veste intégralement doublée + tissus vivants + fatigue + difficultés à comprendre + pas les yeux en face des trous mais le résultat est largement à la hauteur de mes attentes et je suis très contente de l’avoir réalisée !

SONY DSC

Je m’excuse pour la qualité des photos portées, elles ne sont vraiment pas top mais c’est très difficile avec les couleurs foncées…

Veste Eagle – Vanessa Pouzet, taille 38