Jeune Madawan.

DSC_0205

Modèle : Aime comme Madawan de Aime comme Marie

Taille : M

Tissu : Lainage camel de chez Bennytex

Avis sur le modèle : Coupe originale avec son col châle, j’apprécie son côté petite veste qui peut facilement être transformée en gilet douillet !

Envie de le porter : Beaucoup, j’adore sa couleur et il s’accorde bien avec le reste de mes vêtements. Il est parfait pour les beaux jours un peu frais du Printemps.

DSC_0203

Difficultés particulières : Peut être le montage du col au niveau des épaules et du dos mais rien d’insurmontable.

Modifications apportées : Aucune sur cette version

A refaire ? Oui, une version gilet me fait envie mais pour le moment mes deux tentatives ne me satisfont pas… Affaire à suivre !

DSC_0207

Publicités

Rencontre avec Montaigne.

Voilà presque 3 mois que je n’ai rien publié par ici… Ce n’est pas l’envie qui manque mais il faut dire que le temps se fait rare ! Ne souhaitant pas abandonner mon petit blog parce que oui, c’est quand même sympa de partager mes petites cousettes avec vous, j’ai choisi de faire des articles plus simples, avec moins de blabla et qui vont à l’essentiel. J’espère que cette nouvelle forme vous séduira toujours et que vous prendrez toujours autant de plaisir à faire un tour par ici.

Pour débuter les hostilités (eh oui, j’ai pas mal de cousettes en stock à vous montrer !) j’ai choisi de vous présenter mon nouveau manteau chouchou !

Modèle : Aime comme Montaigne de Aime comme Marie

Taille : M, parfait pour moi puisque je peux y mettre un gros gilet tricoté en dessous

Tissu : Lainage assez fin trouvé en soldes chez Tissus Ellen à Troyes pour l’extérieur + soie noire de mon stock pour la doublure

Mon avis sur le modèle : repéré quelques temps avant le CSF, je n’étais pas encore sûre de si jamais ses découpes originales et son absence de col. Cependant, j’ai eu la chance de le voir en vrai au CSF et ma copine Cécile l’a essayé : total coup de foudre pour cette jolie coupe et l’originalité des poches prises dans les pinces. Au final je suis complètement conquise et j’adore mon manteau !

Envie de le porter : je l’ai cousu au mois de décembre et avec les beaux jours que nous avons eu je l’ai déjà bien amorti ! J’adore le porter, il va avec tout, bottes, baskets, ballerines bref vraiment une pièce phare de mon dressing !

Difficultés particulières : c’est un manteau donc forcément une « grosse pièce », je pense que la pose de la doublure est une difficulté si on ne l’a encore jamais fait, les poches prises dans les pinces nécessitent un peu d’attention et les découpes du dos et des épaules également mais si on suit bien les explications, qu’on est réveillé et qu’on s’applique, tout roule !

Modifications apportées : aucune pour ce modèle, je l’ai réalisé tel quel. Par contre, je trouve les manches un tout petit peu trop courte et je ne sais pas si c’est voulu mais la doublure dépasse au bout… Erreur de coupe ou erreur de patron ? Je ne saurai le dire mais je sais que je ne suis pas la seule à qui c’est arriver.

A refaire ? Sans aucun doute ! Mais…je commence à avoir beaucoup de manteaux donc à offrir plutôt !

DSC_0178

_________________________________________________________________

Petit clin d’oeil à ma photographe attitrée qui me fait toujours de jolies photos

quand on se voit et qui fête ses 18 ans aujourd’hui ❤

Mister Liberty.

Après une petite série d’articles « spéciaux », revenons doucement à nos moutons. Pour cela, je choisis de vous parler d’un grand classique dans ma pratique couture : la chemise homme !

Dans l’article précédent, je vous disais combien j’aimais le patron Aime comme Mister de Aime comme Marie et qu’une nouvelle version serait bientôt en ligne. Et bien grande nouvelle, c’est aujourd’hui que je vous la présente !

SONY DSC

Il y a un peu plus d’un an, j’avais cousu une première Mister à l’intéressé et celle-ci lui avait beaucoup plu. Il est vrai que la coupe lui allait vraiment bien et que le fait de la faire maison permettait de la tailler « sur mesure ». Connaissant mon amour inconditionnel pour le liberty et le plaisir que je prenais à le coudre, l’intéressé m’a proposé de lui coudre une nouvelle chemise en liberty. Vous pensez bien qu’une telle proposition ne se refusait pas !

SONY DSC

SONY DSC

Après avoir choisi son liberty, j’ai fait mon possible pour le trouver en métrage suffisant dans la bonne couleur ce qui n’a pas forcément été évident. Mais j’ai trouvé son bonheur chez Cousette, le fameux liberty Mabelle coloris F.

SONY DSC

SONY DSC

Pour le reste, rien à signaler, j’adore coudre les chemises et tous leurs petits détails qui font leur charme et leur particularité. Le montage ne me paraît pas compliqué et très honnêtement je pense que c’est accessible à tous, il suffit d’être patient et appliqué.

SONY DSC

SONY DSC

Petit détail que j’apprécie beaucoup et dont je suis vraiment contente, j’ai ajouté un petit biais au niveau du col intérieur ainsi qu’au niveau des bracelets de manches. Ce détail à beaucoup plu à l’intéressé et ajoute une petite touche de charme supplémentaire à cette jolie chemise.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Pour le tissu et bien…quel bonheur de coudre du Liberty ! Pour tout vous dire, mon homme m’a demandé la même dans une autre nuance de couleurs… Le tissu est déjà dans mon tiroir donc…affaire à suivre !

SONY DSC

Aime comme Mister, Aime comme Marie – Taille M/L

Mojito, s’il vous plaît !

Aujourd’hui on retourne un peu sur la plage, on écoute le bruit des vagues, on profite du soleil et…on montre ses jambes !

SONY DSC

Voici ma version de la Aime comme Mojito de Aime comme Marie et Mon Petit Bazar. Réalisée dans un jersey bien extensible et trèèèèès doux elle est le comble du confort et malgré son côté (très) près du corps elle est hyper confort.

SONY DSC

Pas de soucis particulier au montage, le tout est logique et sans encombre. Je l’ai faite avec mes copines l’hiver dernier au détour d’une de nos soirées couture et nous avons toutes étaient conquises par le modèle.

SONY DSC

Seul bémol, elle est peut être un petit peu courte quand même (pour mes longues jambes interminables de déesse…mais oui bien sûr !) mais sa forme met vraiment en valeur les cuisses et affinent beaucoup selon moi.

SONY DSC

Aime comme Mojito, Aime comme Marie et Mon Petit Bazar – Taille unique

_____________________________________________________________________________

Petit clin d’oeil à mon Timéo d’amour qui fête ses 8 ans aujourd’hui ❤  Loin des yeux près du coeur… 😉

Cadeau Madrilène.

Début juillet, je suis rentrée dans ma famille en Alsace pour fêter (entre autres) les 80 ans de ma petite Mamie. Gros rendez-vous de famille oblige, j’ai eu la chance de revoir mes oncles et tantes ainsi que mes cousins cousines avec lesquels j’ai grandi. Pour l’occasion, ma cousine la plus âgée est venue tout droit de Malte. Nous ne nous étions pas vu depuis un moment et j’ai eu envie de lui faire un petit cadeau.

SONY DSC

Le patron Aime comme Madrilène de Aime comme Marie venait tout juste de sortir et le style lui correspondait tout à fait alors ni une ni deux, je suis allée chercher du tissu chez Mondial tissus et en une après-midi le tour était joué ! La Madrilène que je vous présente aujourd’hui est donc la toute première que j’ai réalisée. Vous pouvez voir une autre version robe par ici et je vous montrerai bientôt mes versions chemisiers.

SONY DSC

Pour cette première version, je voulais des finitions parfaites ! Pour ce faire, j’ai choisi de doubler la partie épaule en suivant la technique utilisée pour la Aime comme Mythique et bien d’autres chemises. J’ai également utilisé des coutures anglaises pour qu’elle soit aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur.

SONY DSC

SONY DSC

Ma cousine étant très menue et plutôt petite, j’ai choisi de coudre une taille S à laquelle je n’ai pas ajouté de marges de couture. Attention tout de même lorsqu’on procède ainsi, certains endroits se voient alors un peu modifiés (emmanchures un peu plus grandes, etc.). Pour le col, j’ai conservé les marges de couture pour qu’il ne soit pas plus petit.

SONY DSC

Mon tissu est un chambray à pois que j’ai coordonné avec un biais bordeaux et des pressions nacres. Pour rappeler le biais des emmanchures, j’ai ajouté un petit biais pour souligner le pied de col. J’adore cette finition qui ajoute un peu de classe à cette robe plutôt cool.

SONY DSC

SONY DSC

Au final, ma robe a beaucoup plu, ma cousine était conquise dès le premier regard ! Je n’ai pas de photo portée pour le moment mais à l’occasion je vous en ajouterai une 😉

SONY DSC

Bien entendu l’ourlet a été fait une fois qu’elle l’avait essayée… 😉

Aime comme Madrilène, Aime comme Marie – Taille S sans marges de couture

Madrilène exotique.

La collection estivale de Aime comme Marie, sortie il y a peu, m’a beaucoup plu et plusieurs modèles m’ont fait de l’oeil. Le premier modèle pour lequel j’ai craqué est le Aime comme Madrilène en version robe.

SONY DSC

Réalisée dans une jolie viscose exotique de chez Lolie Shop, je suis conquise par sa forme très agréable à porter.

SONY DSC

SONY DSC

Nous parlions des fronces dans l’article précédent et bien en voici à nouveau : dans le dos et au niveau des épaules.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Vous l’aurez sûrement remarqué, ma version n’est pas fidèle à l’original. En effet, déjà réalisée deux fois avant cette version, j’ai décidé de modifier un peu le patron selon ce que je recherchais. La version que je vous présente aujourd’hui s’est donc vue retirer le col et la patte de boutonnage a été remplacée par une patte polo.

SONY DSC

Si la modification en patte polo vous intéresse, rien de bien sorcier : j’ai simplement couper ma pièce devant sur le pli du tissu (en ajoutant 1cm pour plus d’aisance) et appliquer le tutoriel de la patte de l’Indécise de MLM Patrons que vous trouverez ici (j’ai utilisé le gabarit du patron de l’Indécise pour ma patte). Je suis d’ailleurs particulièrement fière de moi parce que ma patte est parfaite (si si!!) alors n’hésitez pas à cliquer sur la photo pour la voir de plus près !

SONY DSC

J’aime beaucoup cette version très estivale qui s’accorde parfaitement avec les fortes chaleurs que nous avons eu il y a peu. Je suis donc ravie de ce patron qui est déclinable à l’infini selon moi. Je dois l’avoir depuis à peu près un mois et j’en ai déjà réalisé 4 versions très différentes ! Je vous dis donc à très vite pour vous présenter les autres…

SONY DSC

Aime comme Madrilène, Aime comme Marie – taille S modifiée

_____________________________________________________________________________

Si mes souvenirs sont bons, il me semble bien qu’Annie Coton souffle une bougie de plus aujourd’hui alors je me permets ce petit clin d’oeil parce qu’elle sait combien je l’apprécie. Plein de belles choses pour la suite avec surtout la concrétisation de tous tes jolis projets. Je t’embrasse.

Miss mirage.

Il y a plus d’un an maintenant que j’ai cousu cette petite robe estivale qui m’a suivie tout l’été dernier. Toute simple, elle est le fruit de la fusion de deux patrons Aime comme Marie. Pour le haut, il s’agit du Aime comme Miss et pour le bas, j’ai repris la base de la Aime comme Mirage.

SONY DSC

SONY DSC

Je n’avais encore jamais cousu la robe Mirage avant de réaliser celle-ci mais c’est chose faite depuis ! Je restais sceptique quant à l’élastique au niveau de la taille et à partir des expériences de certaines copines, j’ai pris le parti de rabaisser de 5 cm la ceinture ce qui fait qu’elle m’arrive à peu près au niveau des hanches. Cela me convient davantage et j’ai répété cette modification sur le modèle que j’ai réalisé ensuite.

SONY DSC

SONY DSC

Pour ce qui est du Miss, rien à dire, hyper rapide à réaliser, il est parfait pour l’été. J’en ai réalisé 4 ou 5 versions débardeurs (que je vous présenterai à l’occasion d’un prochain article) et je ne m’en lasse pas. Par ailleurs, si vous aimez la forme de la Mirage mais que vous voulez la modifier pour la rendre plus « bain de soleil », le Miss sera votre allié !

SONY DSCSONY DSC

En d’autres termes, j’adore cette petite robe et je ne me lasse pas de la porter. Je pense renouveler l’expérience avec cette combinaison de patrons car je trouve le résultat plus que sympathique et fort agréable à porter.

SONY DSC

Pour ce qui est du tissu, rien de bien compliqué : du coton noir uni pour le haut (doublé du même tissu) et du coton à motifs pour le bas. Les deux viennent de chez Mondial Tissu mais d’il y a un an donc.

SONY DSC

J’espère que cette petite robe vous donner des idées et sinon, n’hésitez pas à aller découvrir la nouvelle collection de Aime comme Marie. Il y en a pour tous les goûts et pour tous. Je crois bien que je vais me laisser tenter…

SONY DSC

Aime comme Miss/Mirage – Aime comme Marie, taille S/M

_____________________________________________________________________________

Je profite de cette article pour faire un petit clin d’oeil à ma copine Cécile qui fête son anniversaire aujourd’hui. Merci pour tous ces bons moments passés ensemble et tous les autres à venir. Que ce soit en live ou via face time, le plaisir est toujours le même et rien ne pourra remplacer ces beaux moments de couture qu’on partage ensemble. Je t’embrasse bien ma copine qui déchire ❤

Et pour pas faire de jalouses, bisous aux autres copinettes de couture aussi 😉

IMG_0756

Milkshake de dentelle.

Voilà maintenant un moment que le patron Aime comme Milkshake de Marie est sorti et autant vous dire que cela fait tout aussi longtemps que je lorgne dessus…

SONY DSC

Pour cette première version, j’ai choisi de rester sobre. J’ai sélectionné un coton blanc avec un peu de tenue et une jolie dentelle papillon pour l’empiècement dos et épaule. Ces deux tissus ont été commandés il y a un moment maintenant sur la boutique en ligne Lolie Shop.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Rien de bien compliqué dans le montage, il faut cependant rester attentive pour la pointe de l’empiècement du dos afin que la finition soit bien propre. Je crois que la mission est plutôt réussie sur cette version !

SONY DSC

J’aime beaucoup la forme de ce petit top, tant son dos nageur que sa forme « bavette » sur le devant. Je trouve que cela lui donne un certain charme et il se porte facilement, aussi bien avec une jupe qu’un jean ou un short.

SONY DSC

Le montage avec parementure m’a permis de doubler ma dentelle ce qui ajoute un certain côté chic à ce petit haut. Cependant, je trouve mon choix de tissu un peu malheureux, en effet le blanc est très transparent et la délimitation de la parementure se voit beaucoup à mon goût… Mais j’aime beaucoup mon Milkshake malgré tout et il sera très porté cet été.

SONY DSC

De retour en France depuis quelques jours, je vous réserve quelques articles paradisiaques dans les prochaines semaines et je vais reprendre doucement le chemin de ma machine… A bientôt donc !

SONY DSC

Aime comme Milkshake – Aime comme Marie, taille M

Même pas peur de monter une braguette.

Il y a deux semaines, je me suis cousu un troisième Même pas peur. Oui oui, je sais, j’avais dit que je ne recommencerai sûrement pas… Mais il y a que les idiots qui ne changent pas d’avis !

Pour ce troisième modèle (le second est ici et le premier à la poubelle, vous vous souvenez ?), j’ai choisi un jean moyen et assez strech de chez The Sweet Mercerie que j’ai depuis un moment et dont je n’ai vraiment pas été déçue ! En effet, ce tissu se prête très bien au modèle puisqu’il contient de l’élasthanne et en plus il donne vraiment le côté jean que je recherchais.

SONY DSC

Cette fois-ci je n’ai pas fait les mêmes modifications que sur ma version à pois. J’ai coupé une taille M qui rejoint la taille S à partir du bas des poches. J’ai conservé la hauteur initiale et j’ai ajouté des poches au dos. J’ai également ajouté des passants pour pouvoir le porter avec une ceinture.

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Côté montage pas de difficultés particulières, je commence à maîtriser le modèle je crois ! Et en plus, j’ai eu envie de vous faire plaisir et je vous ai concocté un petit pas à pas pour le montage de la braguette.

SONY DSC

J’imagine que pour beaucoup d’entre vous cette étape peut paraître effrayante alors qu’au final, avec un peu de patience et de concentration, on y arrive très bien et du premier coup en plus !

Je vous propose donc trois documents au format .pdf mais attention, ils sont assez lourds à cause des photos…

Pas à Pas – Meme pas peur – 1

Pas à Pas – Meme pas peur – 2

Pas à Pas – Meme pas peur – 3

N’hésitez pas à me faire vos retours si vous rencontrez des soucis, j’essayerai d’y répondre au mieux.

Petite précision également, ce pas à pas a été rédigé à partir des explications de Aime comme Marie et avec son accord. Merci donc de respecter son travail ainsi que le mien.

Bonne couture !

SONY DSC

Aime comme Même pas peur, Aime comme Marie – Taille S/M

Même pas peur de recommencer.

Fin novembre, il y a eu le CSF. Fameux salon de loisirs divers et variés, très connu des couturières. Fin novembre, il y a eu mon stage d’observation. Fameux stage où on observe les professionnels exercer leur métier (notre futur métier donc). Mon stage étant à Marseille, vous comprenez où je veux en venir… Le CSF, pas pour moi malheureusement.

J’étais bien déçue parce que j’avais pu voir quelques créations ici et là qui me plaisaient beaucoup et bien entendu je manquais l’occasion rêvée de passer du bon temps avec les copines… Mais ça, on se rattrapera le 13 février pour l’AEF… 😉

7348628-11311691

Donc, pour en venir là où je veux en venir, j’avais repéré l’un des nouveaux patrons de Marie, le Même pas peur. Cela faisait un moment que je voulais me faire un pantalon (j’ai le patron du Jamie Jeans depuis…oulala un bout de temps…ainsi que son tissu mais je n’ai pas encore sauté le pas…). Je vous vois déjà venir… Bien sûr je ne compare aucunement ces deux patrons ici ! Le Jamie Jeans, comme son nom l’indique, est un jeans ce qui n’est pas le cas du Même pas peur : donc deux utilisations bien différentes.

Il se trouve que ma (super méga archi trop géniale) copine Cécile est rentré du CSF avec dans ses valises poches un exemplaire du Même pas peur, pour moi (et ce trop joli liberty mitsi avec…) !

Photo 20-01-2015 17 27 53

Pendant les vacances de Noël, nous avons donc décidé de faire une couture en trio, le fameux Même pas peur. Et là, vraiment, une véritable catastrophe… Rien ne s’est passé comme il fallait et nos trois pantalons sans exception sont partis à la poubelle (et ont bien failli passer par la fenêtre…).

De mon côté, il était vraiment trop grand à la ceinture (de 10 cm…!!!), je nageais aux fesses (en dessous des pinces) et j’avais un gros excédent de tissu au niveau de la braguette… Hum… Que faire ? Après un appel au secours sur IG et les conseils avisés de Annie Coton, Bypopolipo et Marie, j’ai décidé de reprendre les pinces dos et réduire ma ceinture.


Photo 23-12-2014 09 44 31 Photo 23-12-2014 09 43 50

Cela n’a absolument rien arrangé et c’était même pire… Du coup, ni une ni deux, il a filé à la poubelle (après avoir soigneusement décousu mon liberty !)

Photo 23-12-2014 09 32 50

La semaine dernière, je me suis arrêtée chez mondial tissu et j’ai trouvé un fond de rouleau du fameux tissu à pois utilisé par Anne Bouzic. Je n’ai même pas réfléchi et l’ai de suite pris ayant bien en tête de retenter l’expérience.

Pour ce deuxième essai, j’ai choisi de modifier le patron à partir d’un de mes pantalons favoris :

– j’ai réalisé une taille S et non M (le tissu étant très strech je ne risquais pas grand chose)

– j’ai abaissé la taille de 3 cm sans modifier la taille de la ceinture (qui est de 44 cm hors MC, pile la taille de celle de mon pantalon)

– j’ai prolongé les pinces dos de 2 cm

– j’ai raccourci le pantalon pour qu’il soit 7/8ème (je n’avais que 95cm de tissu…)

SONY DSC

Il me semble que ces modifications ont bien fonctionné bien que le pantalon baille encore un peu au niveau du dos (je suis plutôt cambrée avec les fesses rebondies). Il faudrait que je songe à ajouter des passants afin de pouvoir le porter avec une ceinture ce qui sera plus confortable.

SONY DSCSONY DSC

Après, le tissu est vraiment d’un confort incroyable. Je n’ai pas du tout l’impression d’être dans un pantalon, je suis vraiment très à l’aise et ça c’est top ! Je suis un peu déçue qu’il ne soit pas plus long mais le tissu étant fin cela fera très bien l’affaire pour le printemps et les soirées fraîches de l’été.

SONY DSC SONY DSC

Pour ce qui est des détails techniques, le montage est vraiment simple, pas de quoi avoir peur. Cependant, le montage de la braguette nécessite de la minutie, de l’attention et de la patience. Je pense que le choix du tissu est primordial. Fuyez toutes les matières qui ne contiennent pas un minimum d’élasthanne, vous rentrerez très difficilement dedans.

SONY DSC SONY DSC

Maintenant que je vous ai montré des photos plutôt pas mal, place aux défauts. Et il y en a… Je suis très déçue parce qu’au moment de monter ma ceinture, le tissu de doublure n’étant pas strech elle s’est complètement vrillée ce qui est, avouons-le, très moche. Heureusement pour moi, je ne porte jamais mes vêtements dans mon pantalon donc c’est un défaut « invisible ».

Je suis également déçue de ma braguette qui n’est pas parfaite et du pli dégueu qu’il y a en bas. Certes on ne le voit pas porté mais je sais qu’il est là et ça me gêne… Tant pis.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Pour être tout à fait honnête avec vous, j’aime beaucoup ma version mais je reste tout de même mitigée et je ne pense pas renouveler l’expérience. Cela est bien dommage parce que les versions que j’ai vu passer sont vraiment magnifiques et font très envie… Vous pouvez, par exemple, aller admirer celles d’Annie Coton, de Gabyz29 (sur IG, pas encore bloggé il me semble), de Bypopolipo, de Joviana, etc…qui sont très réussies et qui leur vont très bien.

SONY DSC

Aime comme Même pas peur – Aime comme Marie, taille S modifiée